Fermer

La chaise du maréchal ferrant

Bibliothèque québécoise

Par Jacques Ferron

Préface de Nicolas Dickner

Quand l’exquis docteur Ferron règle ses comptes avec le mythe du Diable, cela donne un merveilleux texte à tiroirs : médusé, le lecteur y voit sortir non pas un, non pas deux, mais trois créatures fantasques (Jean Goupil, Jean Goupil, Jean Goupille) qui, toutes, réussissent à rouler le Malin dans la farine de leurs pactes. Si le temps du Diable est bien fini, réduit qu’il est à jouer avec ses dés pipés dans l’arrière-cuisine de la taverne Neptune du port de Montréal, le bonhomme au pied de bouc fait ici un dernier tour de piste des plus carnavalesques : dans la litanie défilent politiciens et prostituées, cardinaux et financiers, quantité de figures familiales et littéraires, et surtout ces belles gens de la Gaspésie que l’écrivain affectionnait tant.

Afficher
Date de parution
1 mai 2010
Nombre de pages
176
Dimensions
10 x 17,7 cm (4 x 7 po)