Fermer

Dans une écriture poétique et engagée, le premier roman de Gabrielle Filteau-Chiba propose un voyage au creux des bois et de soi. Après avoir quitté son appartement confortable de Montréal, Anouk se réfugie au fond d’une forêt au Kamouraska pour trouver un sens à sa vie. Loin de tout dans le plus rude des hivers, elle livre son récit sous forme de carnet de bord, traversé de listes et de dessins. Cherchant à apprivoiser son mode de vie frugal et à chasser sa peur, elle couche sur papier la métamorphose qui s’opère en elle: la peur du noir et des coyotes fait place à l’émerveillement; le dégoût du système, à l’espoir; les difficultés du quotidien, au perfectionnement des techniques de déneigement, de chauffage du poêle, de cohabitation avec les bêtes qui règnent dans la forêt boréale… 

Afficher

On en parle

Encabanée, c’est la réflexion d’une militante qui a trouvé une manière de résister en harmonie avec ses valeurs, ce qu’elle appelle avec le sourire le « féminisme rural ». Pour la battante de première ligne qu’elle a toujours été, ce retour aux sources, ce repli sur soi, est paradoxalement ce qui lui redonne espoir en l’humanité.
– Libre de lire

Tout laisser pour mieux recommencer. Loin de la ville. De la pollution. De la consommation à outrance. Un pari un peu fou que celui d’Anouk qui a quitté Montréal en vendant tout ce qu’elle possédait pour se réfugier dans une cabane au fond des bois, dans l’hiver rude et froid de Kamouraska. Sans eau ni électricité. Elle a fait ainsi le pari de vivre libre et indépendante. Un roman sobre, engagé et poétique, agrémenté de jolis dessins griffonnés par l’auteure qui ajoutent à l’authenticité du récit.
– Mélanie Langlois, Les Libraires

Date de parution
3 août 2022
Nombre de pages
96
Dimensions
10,7 x 17,7 cm (4,25 x 7 po)
Format
Poche
Langue
Français