Fermer

À l’origine de ce récit, il y a un journal tenu il y a une douzaine d’années. L’acteur y consignait observations, réminiscences, réflexions et instantanés de vie, composant au fil des pages une déambulation sans itinéraire défini, à la manière de Journal intime, le film de Nanni Moretti. Famille, enfance, errances, folie, Graal amoureux, besoin des mots pour se construire, ces vingt-sept chapitres courts oscillent entre passé et présent, pudeur et révélation, légèreté et profondeur, évoquant par touches successives la difficulté d’être comme le désir de s’appartenir. Si la promesse d’une «vie d’adulte» demeure toujours à conquérir, le chemin pour y parvenir témoigne d’une soif inextinguible de vivre.

Afficher

Extrait

« Souvent je m’étonne que la solitude, la peur et la violence ne soient jamais venues à bout de l’espoir et du désir d’une autre vie. »

« Ce que je voulais, c’était réussir ma culbute, c’était me propulser comme une torpille sans perdre le sens de l’orientation pour onduler sur plusieurs coulées sans manquer d’air. Ce que je souhaitais, c’était ressembler à Popov, Popov l’esthète, Popov la référence absolue, Popov le formidable champion russe au style classique intemporel. Chaque semaine, à chaque séance, je m’y frottais reprise après reprise jusqu’à ce qu’un jour j’en perde non seulement le nord, mais la raison. Était-ce l’instinct de survie qui prenait un malin détour pour se faire entendre ? Un reste de santé mentale cherchant à remonter à la surface, prêchant le faux pour trouver le vrai, me poussant à la démence pour que j’en réchappe pour de bon? Frénétique, je ne pouvais plus m’arrêter. »

En audio

Extrait du livre audio lu par James Hyndman

Date de parution
12 août 2020
Nombre de pages
160
Dimensions
12,7 x 20,32 cm (5 x 8 po)
Langue
Français

A également écrit