Fermer

Les acrobaties domestiques

Éditions XYZ

Par Geneviève Drolet

Postface de Tristan Malavoy

Geneviève est une acrobate de haut niveau. Elle parcourt le monde, elle a mille et un projets. Puis un jour, la maternité.

Rapport au corps, impacts sur le couple, sur la carrière. Les bouleversements qui s’ensuivent, GENEVIÈVE DROLET les consigne dans des carnets infiniment personnels mais qui agissent comme un miroir, invitant chacune et chacun à réfléchir à son rôle dans ce qui devrait rester la plus belle des aventures : donner la vie.

Afficher

Extrait

« La maternité me submerge pour ne laisser place à rien d’autre. Plus de créativité, plus d’espace mental, plus de moi en tant qu’entité unique. Je ne m’entends plus penser. J’entends seulement un hurlement sans fin. Je viens maintenant en lot de deux-trois-quatre. Je me noie dans les litres de lait qui sortent de mes seins ayant triplé de grosseur. Ça coule tout le temps, mes compresses d’allaitement retiennent à peine le surplus et je me retrouve souvent mouillée, voire noyée, par mes propres fluides. J’ai tendance à vouloir cacher les débordements, autant physiques qu’émotifs. Je ne veux pas dépasser. Je ne veux pas qu’on me reproche quoi que ce soit. »

« La maternité de performance et tout le stress qui en découle sont-ils des effets collatéraux de toutes ces libertés obtenues grâce à la lutte pour les droits des femmes ? Parce que même si l’on me donne la possibilité de travailler, de gérer ma vie comme je l’entends, je ne souhaite pas pour autant déléguer l’éducation de mes enfants à autrui. Je veux le faire moi-même. Parfois au seuil de l’envahissement, ce qui vient immanquablement teinter les autres sphères de ma vie. »

« P. travaille, il continue sa vie sans trop de chamboulement. C’est ça, je pense, que je lui reproche. Cool, un beau bébé tout neuf dans ma vie ! C’est ce qu’il semble se dire. Si je dois vivre de l’injustice, j’ai envie que lui aussi en vive, par solidarité. »

On en parle

Avec son regard critique, ses observations bienveillantes et sa compréhension des nuances, [l'autrice] expose les variations d'une vie en mode parental, les failles d'un système qui pousse pourtant à procréer.
— Les Libraires, avril 2022

Carnets aussi émerveillés qu'épuisés d'une femme qui aimerait pouvoir compter sur le filet de réception d'une société qui abandonnerait moins les mères à leur sort.
— Dominic Tardif, La Presse, 5 mars 2022

Les enfants sont des êtres exigeants qui demandent un renouvellement constant, au rythme de leur évolution. En nous destabilisant tous les jours, ils nous font prendre connaissance du caractère impermanent de la vie. Ils nous apprennent à être attentifs au présent. Ils nous apprennent l'humilité, la sincérité. Le jeu. Ils nous aident à prendre contact avec nos instincts, qu'on nous a forcés à ne plus écouter, parfois. J'y vois beaucoup de beauté, mais aussi de contantes remises en question.
— Geneviève Drolet en entrevue avec Éric Dumais, Bible urbaine, 11 mars 2022

Date de parution
2 mars 2022
Nombre de pages
216
Dimensions
12,7 x 20,32 cm (5 x 8 po)
Langue
Français