Fermer

L’homme à qui il poussait des bouches : À son réveil, un homme se voit incapable de desserrer les mâchoires, retenues par des broches de métal. Il voit trois nouvelles bouches lui pousser – une dans le dos, une sur le ventre et une dernière dans le cou – qui lui permettront d’exprimer trois aspects de lui-même qu’il avait refoulés. Mais tout rentrera dans l’ordre une fois ces libérations accomplies, tant par la parole du héros que par l’écriture qui en découle.

La mort aux dents : Des traces de morsures apparaissent sur le corps de Dino. D’abord légères. Puis de plus en plus prononcées. Soupçonnant des infidélités, sa femme le quitte. Puis ça s’amplifie. Son corps se couvre de morsures. Les hypothèses scientifiques et les sectes prolifèrent autour de lui. Son corps entier devient une sorte de stigmate vivant… Même sa mort semble incapable d’arrêter le processus qui le dévore.

L’homme qui avait avalé un gouffre : Enfant, Victor avait déjà beaucoup d’appétit. Puis, les choses se sont mises à déraper. Pour le nourrir, il faut désormais de plus en plus de nourriture. Pourtant, il n’engraisse pas : la nourriture semble simplement disparaître dans son corps. Au point que les savants s’inquiètent. Que se passera-t-il lorsqu’il ne sera plus possible de nourrir son estomac? Celui-ci dévorera-t-il son propriétaire?

Afficher

Extrait

La première fois, il eut droit à quelques remarques ironiques et à un froid de deux jours. La deuxième fois, elle lui demanda de s’expliquer. D’où venait la trace de morsure qu’il avait à la naissance du cou? (La mort aux dents)

Date de parution
26 septembre 2018
Nombre de pages
112
Dimensions
10,7 x 17,7 cm (4,25 x 7 po)
Langue
Français